Composante 5

Réponses en cas d’urgence et d’imprévus

Cette composante a pour objet de répondre aux urgences et crises éligibles. Elle n’a pas allocation initiale et sera activée en cas de besoin et ceux, conformément à la politique et à la directive de la Banque mondiale sur les financements en modalité projet (FMP), pour les interventions d’urgence en cas de crise ou d’urgence admissible, selon les besoins. Elle offrira une plus grande flexibilité au Gouvernement, étant donné le contexte de fragilité du Projet. Ce qui permettra au Gouvernement de demander une réaffectation rapide des fonds du projet pour répondre rapidement et efficacement à une urgence ou une crise admissible, c’est-à-dire une catastrophe ou une crise naturelle ou artificielle qui a causé ou est susceptible de causer un impact économique et/ou social négatif majeur. Cela comprend le risque accru de catastrophes naturelles dû au changement climatique. Si la Banque mondiale accepte la déclaration de catastrophe et la détermination des besoins d’interventions en rapport à la catastrophe, des ressources pourront être affectées à cette composante à partir des catégories de financement des Composantes 1, 2, 3 et 4 et/ou le Gouvernement pourra demander à la Banque mondiale de recatégoriser et de réaffecter le financement provenant d’autres composantes du projet pour couvrir les coûts d’intervention d’urgence et de redressement.

 

Objectifs de la composante

Permettre au Gouvernement de demander une réaffectation rapide des fonds du Projet pour répondre rapidement et efficacement à une urgence ou une crise éligible qui est une catastrophe naturelle (y compris un changement climatique) ou artificielle ou une crise qui a causé ou est susceptible de provoquer un impact économique et / ou social défavorable majeur.

This function has been disabled for Projet Niger LIRE.

Share This